« Les déclarations d’intentions ne suffisent pas », publication de membres de l’Atécopol dans Lundi Matin

Engagement de l’enseignement supérieur et la recherche « en faveur du climat » : les déclarations d’intentions ne suffisent pas. Lettre parue dans lundimatin#208, le 16 septembre 2019

Une tribune « en faveur du climat » [1] a été publiée en juillet dernier par les responsables des trois Conférences (universités, grandes écoles et écoles d’ingénieurs) représentant l’enseignement supérieur en France. Tout en affirmant avoir une « immense responsabilité envers les générations présentes et futures » et en rappelant leur « devoir d’exemplarité » en matière écologique, ces derniers réaffirment leur volonté d’« engager les établissements et tout leur écosystème dans une démarche vertueuse au service du développement durable et de la prise de responsabilité sociétale ».

Des scientifiques de l’Atécopol leur répondent ici. Après une critique des objectifs du développement durable, ainsi que, plus spécifiquement, des effets de l’internationalisation de l’enseignement supérieur, ils questionnent le rôle de la science, et de la croyance en sa toute-puissance, dans la catastrophe écologique en cours. Ce qui les amène à se demander si l’urgence se situe réellement dans l’augmentation des moyens de la recherche.

[1] http://www.cdefi.fr/fr/actualites/tribune-des-trois-conferences-en-faveur-du-climat


Vous aimerez aussi...