L’Atécopol dans Natures Sciences Sociétés

L’Atécopol signe sa première publication dans une revue scientifique à comité de lecture.

Science et engagement militant peuvent apparaitre comme antinomiques, tant le travail d’objectivation raisonné semble devoir se dégager des contingences émotionnelles ou des jugements de valeurs sur les objets observés. La revue Natures Sciences Sociétés publie un texte réflexif de l’Atécopol, qui retrace son évolution, un peu plus de trois ans après sa création en octobre 2018. Ce texte insiste sur les spécificités de l’Atécopol, et en particulier sur la diversité des statuts et des disciplines rassemblées. Il est l’occasion de s’interroger sur les défis collectifs auquel l’Atécopol est parfois confronté : Comment animer horizontalement un collectif en croissance rapide ? Comment mettre en œuvre et partager une véritable « slow science » ? Comment prendre en compte les contraintes liées à l’engagement des catégories de personnels les plus vulnérables et éviter la confiscation des revendications par les titulaires ?

L’article est en accès libre sur le site de la revue.

Illustration : toutes les disciplines sont présentes à l’Atécopol, avec à peu près autant de sciences humaines et sociales que de sciences de la nature.