|SEMECOL| Écologie pour toutes et tous ?

Comment permettre un changement de système qui ne soit pas excluant pour certaines catégories de citoyen·nes ? Aujourd’hui, les prises de décision politiques dans les domaines économique, social, environnemental, etc. se font souvent en ne prenant en compte la diversité des publics qu’a posteriori. Le point de vue majoritaire est adopté pour élaborer la prise de décision (le citoyen imaginé comme lambda), des ajustements sont éventuellement réalisés ensuite pour inclure diverses populations. Or, ces ajustements à la marge ne permettent pas une réelle prise en compte de la diversité des situations et des points de vue, et participent souvent de l’exclusion qu’ils prétendent combattre. Le changement de paradigme induit par une prise en compte systématique de la diversité permettrait de rompre avec la reproduction des inégalités. L’écologie politique, de par sa vision humaniste, est un bon terreau pour entamer une démarche réflexive sur la façon de faire politique et pour considérer la façon dont les populations se saisissent elles-mêmes, et à leur façon, de la problématique écologique.

Dans cette séance, nous allons nous intéresser dans un premier temps aux personnes handicapées. Qu’est-ce que le validisme et quelles sont ses conséquences ? Cette introduction à la notion de validisme permettra d’ouvrir les perspectives et d’imaginer son implication dans l’écologie politique. Dans un deuxième temps, on s’intéressera aux rapports aux enjeux environnementaux de différentes fractions des classes populaires rurales, qui se débrouillent au quotidien pour vivre avec peu de moyens financiers. Elles adoptent des pratiques économes au quotidien et font preuve d’une réflexivité sur leur mode de vie ainsi que sur leurs conséquences environnementales. Enfin, c’est la question de l’écologie et du travail social qui sera abordée. Quels liens entre ces deux domaines et quels enjeux ? Quelle prise en compte des exigences de justice sociale et environnementale ? Quelles pistes pour une approche socio-écologique intégrée ?

  • Introduction au validisme : Charlotte Puiseux, chercheuse et auteure, docteure en philosophie et diplômée en psychologie clinique.
  • Discours et pratiques des classes populaires rurales en lien avec l’écologie : Fanny Hugues, doctorante au Centre détude des mouvements sociaux (CEMS) à l’EHESS
  • Travail social et écologie : Marie Toustou, formatrice à l’Institut du travail social ERASME

Quand ?   jeudi 13 octobre 2022 de 14h à 16h30
Où ?        distanciel

Voir l’enregistrement de la séance


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search