Le vivant, une catégorie zombie ?

Existe-t-il une frontière nette entre vivant et non-vivant ?
Quelles conséquences sur notre rapport au monde ?

Séance reportée

En raison des incertitudes pesant sur la venue de Thomas Heams dans un contexte de grève nationale nous avons décidé de reporter le sémécol à une date ultérieure.

Dans nos cultures occidentales il est généralement admis que les êtres vivants constituent une catégorie définie par une frontière bien nette. Les animaux et les plantes sont reconnus comme des êtres vivants alors que les roches, les océans, les nuages, les galaxies ou encore nos outils ou nos maisons ne le sont pas. C’est à partir de cette catégorie du vivant que se définissent les sciences de la vie comme la biologie, et c’est un des grands enjeux de notre époque que de sauver le vivant gravement impacté par les activités humaines. Dans notre imaginaire collectif, cette frontière serait une réalité mesurable, et l’idée qu’il existerait une définition scientifique, rigoureuse et stable du vivant semble aller de soi. Qu’en est-il réellement ?

Thomas Heams, chercheur en génomique à AgroParisTech et auteur d’Infravies (Seuil, 2019) sera accueilli par quatre chercheuses et chercheurs toulousain.e.s de différentes disciplines (biologie, anthropologie, littérature et astrophysique) pour en débattre. Il s’agira d’explorer comment la question de cette frontière vivant/non vivant traverse l’histoire, les peuples et les disciplines scientifiques et de considérer sa dimension relative, jusqu’à envisager qu’elle n’ait pas de fondements scientifiques. Quelles perspectives s’ouvrent alors pour notre conception du vivant ? Quels effets peut-on imaginer sur les sciences, sur nos sociétés et sur notre rapport au monde ?

En présence de :

  • Thomas Heams, chercheur en génomique animale à AgroParisTech et auteur d’Infravies. Le vivant sans frontière (Seuil, 2019)

Pour un débat interdisciplinaire avec :

  • Émilie Letouzey, chercheuse en anthropologie de la Fondation Fyssen à l’université d’Ōsaka
  • Claire Cazajous, chercheuse en littérature américaine à l’Université Toulouse Jean Jaures, UT2J
  • Hervé Philippe, chercheur en biologie au CNRS, station de Moulis
  • Frédéric Boone, chercheur en astrophysique à l’Université Paul Sabatier, Toulouse UT3

Quand ?    mardi 18 octobre 2022 de 17h à 20h  une nouvelle date bientôt
Où ?         salle du Sénéchal, 17 rue Rémuzat


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search