Écoféminismes : la perspective de la subsistance (enregistrements)

À travers les taches quotidiennes souvent féminines, comme cultiver, manger, se loger, prendre soin des personnes et de l’environnement, entretenir des relations sociales épanouissantes, la notion de subsistance pose un point de départ concret sur les changements de société à apporter pour lutter contre le chaos climatique. Les deux interventions de cette conférence développent cette perspective :

  • La Politique de la Subsistance, par Veronika Bennholdt-Thomsen, anthropologue sociale, professeure d’université émérite, activiste, autrice de Money or Life: What makes us really rich et co-autrice avec Maria Mies de La Subsistance : une perspective écoféministe (récemment traduit en français, éditions La Lenteur).
  • Quotidien politique : Écologie/féminisme par Geneviève Pruvost, sociologue, directrice de recherche à l’EHESS, autrice de Quotidien politique : Féminisme, écologie, subsistance (2022, La Découverte) et de la préface à la réédition de Ecologie/féminisme. Révolution ou mutation ? de Françoise d’Eaubonne (à paraître, éditions du Passager clandestin)
  • Questions du public

Annonce de la conférence

 



Citer ce billet
Atelier Ecopol (2023, 14 avril). Écoféminismes : la perspective de la subsistance (enregistrements). ATelier d'ÉCOlogie POLitique. Consulté le 24 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/d1xk

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search