|SEMECOL| Quelles postures pour les scientifiques en temps de catastrophe écologique ?

Alors que les conséquences des bouleversements écologiques en cours sont toujours plus visibles, nous chercherons dans cette séance à discuter les postures possibles des scientifiques, en lien avec le pouvoir politique et économique et la société civile. Quand d’un coté des climatologues et des écologues se désolent de ne pas voir les politiques prendre en compte leurs alertes et de l’autre des physiciens et des ingénieurs appellent à un projet Manhattan de la transition écologique pour sauver la société à travers un transfert plus rapide des savoirs vers les industries, l’on peut se demander si les scientifiques sont neutres, et s’ils doivent l’être. Les chercheurs devraient-ils s’engager plus ? Vis à vis du grand public, des décideurs ou des corps intermédiaires ? Quelles institutions entre scientifiques, politiques et citoyen.nes pour permettre un débat démocratique et des politiques publiques éclairées et cohérentes avec les consensus scientifiques ? Par ailleurs, certaines recherches devraient-elles aujourd’hui être questionnées, soit car leur débouchés probables contribueront au désastre écologique, soit car, malgré leur utilité potentielle, la réalisation de ces recherches a une empreinte écologique démesurée ? Et si certaines recherches sont à proscrire, quel type de bifurcation et de réorientation s’offre aux chercheur.es concerné.es ? Quels mécanismes et institutions scientifiques ou politiques pour un nouvel encadrement de la recherche, en équilibre entre libertés académiques et science au service du bien commun ?

La séance sera animée par Odin Marc (GET, OMP, CNRS) et Aurélien Berlan (LISST, Université Toulouse – Jean Jaurès) en présence de :

  • Bernadette Bensaude-Vincent, co-autrice de « Les Sciences dans la mêlée » (avec Gabriel Dorthe), philosophe et historienne des sciences, professeure émérite à l’Université Paris 1, membre de l’Académie des technologies et vice-présidente du Comité d’éthique commun INRAE – CIRAD – IFREMER – IRD,
  • François Graner, auteur de « Faut-il arrêter la recherche ? », biophysicien, directeur de recherche (CNRS), laboratoire Matière et Systèmes Complexes (UMR 7057), Université Paris 7 Denis Diderot.

 

Quand ? Mardi 16 janvier 2024, 14h-17h
Où ? Salle du Sénéchal (17 rue de Rémusat)
Séance en accès libre et ouverte à tous


Citer ce billet
Atelier Ecopol (2023, 12 décembre). |SEMECOL| Quelles postures pour les scientifiques en temps de catastrophe écologique ? ATelier d'ÉCOlogie POLitique. Consulté le 2 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/d1y6

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search